Le CPF et le DIF, deux aides indispensables pour les CDD !

Publié le : 22 novembre 20225 mins de lecture

Beaucoup de raisons incitent les salariés à suivre une formation : recherche d’emploi, reconversion, perfectionnement ou encore acquisition de nouvelles connaissances. Seulement, il faut trouver un moyen pour la financer, puisqu’elle peut coûter cher. Quelles aides pouvez-vous percevoir pour financer votre formation professionnelle ? À qui s’adressent-elles, et à quelles conditions en bénéficier ? Les réponses.

Comment financer sa formation professionnalisante ?

Se former est un besoin courant pour un projet de création d’entreprise ou simplement pour acquérir de nouvelles compétences. Et permettre à chaque actif de se former est l’un des plus grands enjeux du gouvernement. Et ce, afin de le maintenir à son poste ou d’évoluer à un autre métier de haut niveau une fois la formation achevée, quelle que soit la situation du travailleur. Beaucoup de moyens de financements existent pour aider les CDD à se former. Des dispositifs comme le CPF CDD ou DIF CDD permettent une prise en charge partielle ou complète des coûts de formation. Ces aides financières figurent également comme une rémunération pendant la durée de la formation. La provenance de ces allocations dépend en premier lieu du dispositif de formation choisi. En d’autres termes, le type de dispositif que vous pouvez percevoir dépend de votre profil. En effet, chaque entreprise est rattachée à un organisme où chaque travailleur cumule des droits, selon sa durée de travail. Pour l’obtenir, vous devez vous rapprocher de votre conseil régional. Un conseiller professionnel saura vous diriger vers l’organisme qui vous est dédié en fonction de votre statut ou de votre situation. Aussi, il vous communiquera toutes les pièces à fournir. Il validera la pertinence de vos projets et de vos principaux objectifs avant de l’envoyer au service concerné. Pour plus d’informations, veuillez cliquer ici formation-dif.net

Qu’est-ce que l’aide à la formation professionnelle ?

Une formation professionnelle est réellement essentielle pour avoir tous les atouts nécessaires à l’exercice d’un métier. Même pour les demandeurs d’emploi, ce bagage leur est particulièrement bénéfique pour déclencher facilement un métier. Aussi, d’être plus compétitif sur le marché du travail. De votre côté, en tant que salarié indépendant ou intérimaire, il convient de renforcer vos compétences en les remettant à niveau grâce à une formation professionnalisante. Une aide à la formation professionnelle telle que le DIF CDD ou le CPF CDD sont d’ailleurs deux types de financements qui peuvent vous être octroyés pour financer votre reconversion professionnelle. Le droit au DIF n’est tout de même pas attribué à tout le monde, vous devez justifier d’une ancienneté de 4 mois à une entreprise pour le percevoir. Dans tous les cas, le but est de prendre en charge les frais pédagogiques ou encore les frais annexes liés à la formation : transport ou hébergement. En France, le droit de suivre une formation professionnalisante ne dépend d’aucun statut. Que vous soyez encore à la recherche d’un emploi, travailleur indépendant, salarié ou personne en situation de handicap, vous avez parfaitement droit d’y accéder.

Quelles sont les différentes aides à la formation disponible pour les CDD ?

Pour mieux accompagner les salariés en CDD lors de leurs suivis de formation professionnalisante, de nombreuses aides financières ont été déployées. Particulièrement, le CPF CDD (compte personnel de formation pour les salariés ayant un contrat à durée déterminée) est une allocation permettant de cumuler des crédits de formation dès lors qu’une personne entre dans le domaine du métier. Actuellement, un compte CPF est alimenté chaque année suivant un plafond prédéfini. C’est pour financer les formations qualifiantes et l’accompagnement dans le cadre de validation des acquis d’expérience qu’il tient son objet. Bien que le compte personnel de formation remplace le droit individuel à la formation depuis 2004, il est totalement possible de transformer un DIF en CPF auprès de l’organisme auquel vous êtes rattachés.

Plan du site